Une initiative proche de notre cahier des charges à Vélizy

On se rapproche tout doucement du transport en commun individuel. Cette fois c’est à Vélizy que ça va se passer et c’est du vrai véhicule autonome.


Mila podVélizy (Yvelines) une commune en bordure de l’A86 entre Saint Quentin en Yvelines et Orly, va tester fin 2019 un service de véhicules autonomes électriques à la demande. Il s’agit de desservir un quartier résidentiel excentré afin de rabattre les habitants sur le tramway T6. Ils tourneront sur une boucle ouverte à la circulation normale, doté d’aménagements mineurs afin de faciliter leur guidage, notamment des capteurs et boucles au sol aux carrefours.

Les passagers seront attachés dans des voitures à 6 places homologuées aux crash tests et pouvant atteindre 50 km/h, vitesse maxi légale en agglomération. C’est bien mieux que tout ce qu’on connait jusqu’à présent en service et ces voitures pourront donc s’insérer dans une circulation normale sans l’encombrer. Elles pourront être commandées à toute heure via une application smartphone. 5 voitures sont prévues et pourront évoluer en convoi.

En savoir + avec ISFM (Intelligent Systems For Mobility) implantée dans le quartier d’affaires Inovel de Vélizy.


Alors pourquoi pas à la place de la ligne 18 ?

De toute évidence, ce projet répond potentiellement au cahier des charges.

Une petite remarque cependant : pourquoi un véhicule autonome doit-il être laid et faire passer celui qui l’emprunte pour un tocard ? Peuvent pas les faire dessiner par Pininfarina ou Bertone ? Faire des véhicules plus beaux, plus intelligents et plus confortables que nos voitures serait un facteur d’incitation indiscutable.


Allez, continuons de rêver :