Navettes autonomes testées à SQY

EasyMile EZ10

Pour la première fois des navettes autonomes ont été testées le 31 janvier sur le territoire de Saint Quentin en Yvelines à l’occasion des vœux, devant le vélodrome national.

Produites par la société EasyMile, dont le siège est à Toulouse, et en service un peu partout dans le monde, ces navettes “apprennent” leur parcours en se créant une cartographie du chemin à parcourir. Elles sont bien sûr capables de détecter un obstacle, de s’arrêter ou de le contourner (un véhicule arrêté devant, un piéton sur la chaussée…), et de respecter la signalisation (feux rouges…).

Les passagers ne sont pas attachés, voire debout. Donc ce véhicule est désespérément lent (on parle de 7 km/h), incapable de s’insérer dans un trafic routier et représente un danger pour les cyclistes obligés de le doubler ! Pas vraiment ce qu’on recherche entre SQY et Saclay… On voit bien du premier coup d’oeil la différence de maturité avec le Renault EZ-GO. Mais son existence démontre la faisabilité du besoin exprimé et la vitesse finira par venir.

En savoir +

Patrick Germain