Monthly Archives: février 2019

Navettes autonomes testées à SQY

EasyMile EZ10

Pour la première fois des navettes autonomes ont été testées le 31 janvier sur le territoire de Saint Quentin en Yvelines à l’occasion des vœux, devant le vélodrome national.

Produites par la société EasyMile, dont le siège est à Toulouse, et en service un peu partout dans le monde, ces navettes “apprennent” leur parcours en se créant une cartographie du chemin à parcourir. Elles sont bien sûr capables de détecter un obstacle, de s’arrêter ou de le contourner (un véhicule arrêté devant, un piéton sur la chaussée…), et de respecter la signalisation (feux rouges…).

Les passagers ne sont pas attachés, voire debout. Donc ce véhicule est désespérément lent (on parle de 7 km/h), incapable de s’insérer dans un trafic routier et représente un danger pour les cyclistes obligés de le doubler ! Pas vraiment ce qu’on recherche entre SQY et Saclay… On voit bien du premier coup d’oeil la différence de maturité avec le Renault EZ-GO. Mais son existence démontre la faisabilité du besoin exprimé et la vitesse finira par venir.

En savoir +

Patrick Germain

Je l’ai rêvé pour remplacer la ligne 18, Renault l’a fait !

Renault EZ-GO

Je l’ai découvert au Festival Automobile International de concept cars à Paris Invalides le 31 janvier.  On y est ! Le véhicule autonome public, transport en commun individuel tel que je l’ai rêvé dans le cahier des charges utilisateurs, Renault l’a fait !

C’est le concept Renault EZ-GO, défini par Renault comme un “concept car pour une mobilité urbaine partagée”.

Il s’agit d’un véhicule robot électrique exploitable aussi bien par des entreprises privées que publiques, alternative aux voitures particulières et aux transports publics.

Le véhicule est conçu pour être disponible sur demande via une application à partir de stations fixes réparties sur le territoire. Il associe la flexibilité et le confort de la voiture individuelle à l’efficacité et à la sécurité d’un transport en commun qui n’existe pas actuellement, tant nos transports sont en retard, en panne, en grève ou victimes d’agressions et d’incivilités.

Renault EZ-GO

Avec un toit panoramique en verre donnant la plus grande luminosité, une ligne basse n’entravant pas la visibilité des piétons dans la ville, 8 à 10 places, une rampe de chargement poussettes ou fauteuils de personnes à mobilité réduite à l’avant, ses multiples capteurs peu visibles et bien intégrés à la carrosserie, ce véhicule apparait extrêmement abouti et représente une solution crédible pour répondre enfin à des besoins de transports avant tout individuels : voir le vrai besoin.


Alors Jean-Michel Fourgous, Président de SQY, Valérie Pécresse, Présidente de la région Ile de France, qu’attendez-vous pour enfin solliciter les entreprises de votre territoire et enterrer définitivement cette ligne 18, concept inventé au XIXème siècle, pour la remplacer par des véhicules autonomes tels que celui-ci ?

Arrêtez de dépenser inutilement l’argent que vous n’avez pas et que vous pompez consciencieusement au contribuable pour un Grand Paris Express utopique ne visant qu’à faire tourner les franciliens en rond et en bourriques sur 200 km !


Renault EZ-ULTIMO

À ce salon, Renault présente également le concept EZ-ULTIMO, autre véhicule robot autonome électrique. Celui-ci est destiné aux voyagistes, hôtels de luxe ou opérateurs de mobilité, pour des circuits ou trajets spécifiques. Il vise à donner aux passagers une expérience sensorielle et émotionnelle nouvelle…

Renault EZ-ULTIMO

Renault EZ-ULTIMO

Patrick Germain